[6] Jour 7 : arrivée à toute berzingue

28 mai 2020

Dernière ligne presque droite : on part de la calanque Topiti direction le golfe d’Ajaccio.

Le vent souffle bien fort, une petite houle nous bouscule gentiment, on avance à grande allure !

On descend le long de la côte, jusqu’à dépasser les îles sanguinaires qui marquent l’entrée du golfe. Changement de cap pour viser Isolella, coin abrité où on laissera Felouk se remettre de toutes ces aventures. On a maintenant la houle de côté, le vent a forci, on maîtrise moins le bateau mais on fonce à toute berzingue. Jusqu’au moment où le vent gagne le bras de fer et nous fait faire un joli 180 inattendu. Elie passe près de la décapitation par coup de bôme, mais on s’en sort vivant et on repart avec humilité et des toutes petites voiles pour avancer moins vite.

On met l’ancre dans une baie à l’eau turquoise. Ça y est. Felouk est Corse.

Maintenant c’est l’heure de la sieste, et de manger un gros bol de brocciu.

À bientôt pour de nouvelles virées ventées !

Lamia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s