[9] Faire le point dans sa vie comme sur l’eau !

1er décembre 2020

A l’heure des bilans de fin d’année, voici un article sur “les 3 règles de la navigation”. Si tu relis cette phrase et qu’elle n’a toujours aucun sens pour toi, continue de lire, ça vaut le coup!

Alors que je m’attaquais au Livre des Glénans, la bible de la navigation à la voile, j’ai été stoppée nette par ces mots :

“La navigation est une science qui doit répondre à trois objectifs :

– faire le point, c’est-à-dire savoir où l’on est avec certitude,

– déterminer la route à suivre pour atteindre sa destination,

– décider où l’on ne veut pas être, et confirmer avec certitude que l’on n’y est pas.”

Et là, je me suis dit “ouaaaaah mais en fait c’est comme la vie!”, et voilà où s’est arrêtée ma préparation au stage de voile.

« Voilà, ma vie en ce moment c’est ça »

Savoir où l’on est, a priori, on dirait que c’est la plus facile mais elle cache bien son jeu. Pour répondre, il faut pouvoir être objectif avec soi-même sans se juger, juste constater : “Voilà, ma vie en ce moment, c’est ça”.

Que fais-je de mes journées? Cela me plait-il? Est-ce en harmonie avec mes pensées, mes valeurs? Est-ce que j’apprécie mon lieu de vie? Mes habitudes du quotidien? Se poser la question est l’étape la plus importante. Le but n’étant pas de faire une dissert mais d’avoir cette réflexion dans un coin de la tête et d’y répondre petit à petit, d’être attentif à son quotidien, à ses sensations et de prendre du recul.

« Et dans cinq ans, j’aimerais que ma vie ressemble à ça »

Déterminer la route à suivre pour atteindre sa destination : allez, on se projette dans plusieurs mois, ou dans cinq ans. Vers quoi me mène ma vie actuelle? Est-ce que cette perspective me plait? Si j’ai un projet, est-ce que ma vie actuelle me permettra de le concrétiser? Quelles étapes m’attendent? Comment puis-je m’y préparer dès à présent?

« Tant que je finis pas comme ça, c’est déjà pas mal ! »

Décider où l’on ne veut pas être et être certain de ne pas y être : encore une fois, ces mots simples sonnent tellement justes ! Dans la vie comme sur l’eau, il est vite arrivé de se laisser porter par les courants et de finir sur les cailloux. Réfléchir à ce qui nous angoisse, nous met mal à l’aise, nous rend malheureux permet de déterminer les situations que nous ne voulons pas reproduire et que nous souhaiterions éviter à l’avenir.

Se poser ces questions prend du temps et du courage pour oser affronter les réponses qui souvent nous poussent à sortir de nos habitudes. Mais c’est aussi grâce à ces questions qu’une vie qui nous ressemble, nous plaît, nous permet de nous épanouir et d’être heureux est possible.

Pour ma part, quand je me suis posée ces questions il y a plusieurs années, j’étais étudiante en médecine. Enfermée entre les murs vieillots de la bibliothèque ou entre les murs blancs de l’hôpital, au choix. Je sentais que je n’étais pas heureuse, pas épanouie. Il manquait quelque chose. En y réfléchissant mieux, je me suis rendue compte que j’avais besoin de Faire, d’utiliser mes mains pour créer, fabriquer.

C’est comme ça que j’ai décidé qu’il fallait que je développe ma créativité, mon savoir-faire manuel, que je laisse place à l’imagination dans mon quotidien ! Et quelle révélation ! Ces moments de créativité m’ont apporté une bouffée d’oxygène incroyable. Désormais, je n’imagine plus mon quotidien sans ces instants de créativité.

Et vous, vous vous les posez ces questions?

Lamia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s