[7] On s’installe en Corse #1 : Bon appetitu !

24 juin 2020

Après un mois, on commence à se mettre dans le bain de la vie en Corse.

Tout d’abord, et c’est un point majeur de notre bonheur ici, il se trouve dans le village (oui parce qu’ici, on dit qu’on habite au village) une petite épicerie où nous pouvons acheter des fruits et légumes cultivés ici-même. J’ai jamais mangé autant de fraises délicieuses de ma vie ! Quel joie ! On commence doucement à se délecter des tomates et autres légumes d’été juste récoltés.

En plus de ça, Bastelicaccia est connu comme étant le village aux agrumes et effectivement dans tous les jardins se trouvent des citronniers, des mandariniers et orangers. Les arbres semblent décorés de guirlandes de fruits colorés. L’hiver promet d’être divin !

En consommatrice outrancière de fromage blanc, il m’a fallu trouver une alternative locale à ce succulent produit laitier. Et c’est là que j’ai découvert le brocciu (à prononcer brouch) frais, juste fait le matin par l’éleveur. Quel délice ! Quelle merveille ! C’est un fromage typique de la région, fait à partir de lactosérum de brebis et qui peut se déguster uniquement de décembre à juin, période de lactation. C’est comme un petit nuage de félicité tous les matins. J’peux vous dire que j’en ai déjà englouti plusieurs kilos et que seule la pénurie me fera arrêter.

Une agricultrice chez qui nous nous étions rendus pour acheter (devinez quoi…) du brocciu, nous a expliqué qu’un label a été créé par les éleveurs et agriculteurs Corses, La route des Sens. Ce label atteste de la fabrication du produit par l’agriculteur. Des panneaux le long de la route indiquent la route à suivre pour se rendre chez les différents producteurs. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé dans la cuisine d’une agricultrice produisant de l’huile d’olive à goûter une confiture de fraises au citron directement dans la bassine en cuivre pendant que son père nous expliquait les différences entre les oliviers plantés sur le terrain. C’était un vrai plaisir de voir avec quel enthousiasme ils présentent leurs produits, expliquent les différents procédés de fabrication et nous font goûter à tout ce qui peut être gouté. On est reparti de là avec les bras chargés de confiture aux fruits et herbes corses et notre litre d’huile d’olive.

En somme, on peut dire qu’on est plutôt dans notre assiette ici.

Bisous sucrés

Lamia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s